Accueil2019-02-26T17:33:13+01:00

Arnô Raposo

Voyage au pays des racines

« Voyage au pays des racines »

Depuis son diplôme de Sculpteur Ornemaniste obtenu en 2010 à l’Ecole Boulle (Paris), Arnô Raposo ne cesse de sculpter dans son atelier de l’île de Ré. C’est là qu’il travaille avec des outils à mains et qu’il fabrique des sculptures, des tableaux, des carreaux qui se métamorphosent en arbres où des secrets sont suspendus comme des souvenirs d’enfance.

Dans les dessins préparatoires à ses sculptures A.R. se dévoile dans un langage intime de traces ouvragées où l’on découvre un véritable tissu de racines, de têtes qui forment des entrelacs denses et ramifiés. Et dans de nombreux essais en terre à modeler qu’il entreprend avec audace et savoir-faire, il nous montre son goût pour le Baroque, celui des églises Portugaises et Brésiliennes, véritables grottes décorées jusqu’à saturation où A.R. aime se retrouver de temps en temps, pour renouer avec ses origines et s’en inspirer.

Depuis quelque temps, A.R. réalise aussi des Azulejos (carreaux de céramique spécifiques au Portugal) où ses dessins sinueux et organiques sont recouverts d’oxyde de manganèse, afin d’obtenir des carreaux d’une monochromie terrienne.

Dans la nature, l’arbre s’accroche aux couches du sol pour ne pas être déraciné, les plantes survivent dans des endroits difficiles, d’autres organisent leurs positions par un très grand nombre de radicelles… l’univers se cache sous la terre. Mais les sculptures de A.R. parviennent à mettre en lumière ce que l’on ne voit pas, elles font apparaître les veines du bois, la texture d’une mémoire enfouie qui entrainent notre regard dans des zones cachées et racinaires dans le secret de notre forêt mentale.

Thérèse Ampe-Jonas